Les bonsaïs sont de véritables arbres, même si ils sont en miniature. Ils permettent d’apporter un peu de verdure dans votre intérieur, mais attention, le bonsaï nécessite un entretien particulier et régulier.

Voici quelques conseils pour que votre petit arbre s’épanouisse au mieux.

Bien entretenir son bonsaï
Bien entretenir son bonsaï

Premier point : la lumière

Il est important que votre bonsaï bénéficie d’une bonne exposition à la lumière, car elle lui apporte l’énergie dont il a besoin pour se développer. Suivant son orientation, elle influencera le sens de pousse de votre bonsaï. Attention tout de même, cela ne veut pas forcément dire qu’il faille une exposition directe à la lumière, car cela risque d’augmenter la transpiration du feuillage, ce qui pourrait à terme conduire à la déshydratation des feuilles. Pour que la lumière apporte ses bénéfices à la totalité de votre bonsaï, pensez à bien le tailler : ainsi, les branches ne doivent jamais être directement superposées, il faut qu’elles soit correctement alternées sur le tronc.

Deuxième point : l’eau

Sachez que votre bonsaï va s’avérer assez gourmand en eau. Néanmoins quelques précautions s’imposent. Tout d’abord, si vous habitez en ville, sachez que l’eau est trop riche en calcium et en chlore. Prenez donc le soin de la laisser décanter au moins une journée avant de procéder à l’arrosage. De même, l’air est pollué, il est donc conseillé de laver souvent les feuilles de l’arbre. Concernant le moment de l’arrosage, il faut l’effectuer au moment où la température ambiante se rapproche de celle de l’eau : c’est à dire durant les heures chaudes en hiver, et les heures plus fraiches durant les autres saisons. Il faut essayer d’arroser de manière à ce que l’eau retombe en pluie éparse dans la terre, afin qu’elle se gorge d’oxygène au contact de l’air. Préférez plusieurs petits arrosages successifs qu’un seul important.

Troisième point : le pot

Contrairement aux autres plantes, lorsqu’on rempote un bonsaï, ce n’est pas pour lui offrir un pot plus grand. Ici, l’opération consiste à tailler les racines de l’arbre qui se trouvent contre les parois du pot, ainsi que celles du fond. De plus, vous pouvez appliquer un produit cicatrisant sur ces racines, une fois l’opération terminée.

Lors du rempotage, voici quelques étapes à respecter

Après avoir préparé le pot, fixer-y les fils de fer qui assureront le maintien de l’arbre dans la position désirée. Ajoutez ensuite votre terreau (il est conseillé de mettre une couche pour le drainage, puis un substrat un peu plus fin). Posez votre arbre sur la terre, en faisant bien attention de positionner les racines sur le substrat. Finissez en attachant votre arbre avec le fil de fer, et tassez le tout à la main. Une fois que l’arbre est bien maintenu, vous pouvez ôter le fil.

Le saviez-vous ?

Les Chinois ont commencé la culture des bonsaï dès les années 200 avant J-C. Il faudra attendre la troisième exposition universelle de Paris, soit en 1878, pour que les Japonais cette fois-ci, introduisent le bonsaï en Europe. Néanmoins, cette culture nouvelle ne commencera à être réellement connue qu’en 1960 de par le monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *