Avec la saison chaude, c’est le retour des tiques et des puces… Ces petits parasites s’attaquent à nos animaux de compagnies et les mettent en danger. Petit guide pour protéger chiens et chats et se débarrasser des puces et des tiques !

La puce, le parasite qui démange…

Tiques et puces : protéger son chien et son chat
Tiques et puces : protéger son chien et son chat

Les puces sont de tout petits insectes marron. Ils peuvent vivre plusieurs mois en se nourrissant du sang de l’animal qu’ils colonisent. La puce du chien et du chat parasite plus facilement les animaux sédentaires et se transmet à l’homme. En raison de leur petite taille, les puces sont très difficiles à détecter. On les repère souvent à leurs déjections, en forme de petites virgules noires. Et surtout, la puce entraîne d’importantes démangeaisons. Si l’animal se gratte, a des boutons ou des rougeurs, il faudra donc suspecter une invasion de puces.

La tique, le petit vampire des champs…

Les tiques sont des acariens opportunistes qui se fixent sur leur hôte pendant quelques jours. Une fois rassasiées, les tiques tombent au sol pour trouver une nouvelle victime. Elles affectionnent particulièrement le sang des moutons et des chevaux. Il faut donc être très vigilant après les promenades près de pâturages ou de chemins fréquentés par les troupeaux. La tique plante son rostre (sorte de crochet) dans la peau et se gorge de sang. Elle apparaît donc comme une petite boule de couleur brune sur la peau de l’animal. On peut la confondre avec une verrue.

Puces et tiques : quel danger pour les animaux ?

Le principal inconvénient des puces, ce sont les démangeaisons. Elles ne doivent pas être négligées car elles peuvent provoquer des infections si l’animal se gratte trop. Il existe aussi un risque d’allergie et de complication en eczéma. Plus rarement, les puces peuvent transmettre le ténia ou un ver filaire aux chiens. Les tiques sont plus dangereuses car elles peuvent transmettre des maladies très graves, voire mortelles, comme la piroplasmose, la maladie de Lyme, l’erlichiose, la leishmaniose…

La prévention contre les tiques et les puces

Il existe de nombreuses méthodes de prévention anti-tiques et anti-puces. Votre vétérinaire peut vous orienter vers la solution la mieux adaptée à l’animal et à son mode de vie. Le meilleur traitement est un dispositif « repoussoir » (pipettes, sprays ou lotions). Il s’agit de déposer un produit répulsif sur la peau de l’animal. Il existe aussi des comprimés, mais il ne tue le parasite qu’après la piqûre. Les colliers et poudres sont généralement moins efficaces. Il ne faut pas oublier de traiter l’environnement de l’animal, et notamment son lieu de couchage et sa litière. Dans certains cas, un vaccin anti-tique peut aussi être envisagé.

Comment enlever les tiques et les puces ?

Une fois installées, les puces peuvent être éliminées par un shampooing ou un spray antiparasitaire. Ce traitement sera renouvelé 3 semaines plus tard, pour détruire les œufs. Il faut penser à traiter les autres animaux de la maison, ainsi que l’environnement de l’animal (litière, couchage, coussins, moquette…). Les tiques doivent par contre être retirés manuellement, et au plus vite. Le plus difficile est d’enlever la tique sans que la tête reste incrustée. N’utilisez pas de produit pour endormir la tique, cela risquerait de la faire régurgiter. Vous pouvez enlever la tique à l’aide d’une pince à épiler, sans trop serrer et en tirant droit. Vous trouverez aussi des tire-tiques vendus en pharmacie. Ils s’utilisent généralement avec un mouvement de rotation. Dans tous les cas, après l’extraction, vérifier que la tique est complète. Sinon, direction le vétérinaire pour faire extraire le bout manquant…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *