Noir Et Blanc, Humain, Poitrine, L'Homme, L'Eau, Sueur

La transpiration est un processus naturel de régulation de la température corporelle. La sueur en s’écoulant des pores de la peau permet en s’évaporant d’abaisser la température du corps. En cas de transpiration excessive, des traitements peuvent être entrepris.

La transpiration est un phénomène présent chez tous les mammifères. Elle a pour principale fonction de réguler la température du corps lorsqu’il fait chaud. La sueur en s’évaporant abaisse la température corporelle pour la ramener au-dessous de 37,2° C. La transpiration intervient dans quatre situations distinctes : en cas de fortes chaleurs extérieures, en cas d’activité physique modérée ou intense, en cas de stress important et en cas de fièvre.

Comment fonctionne la transpiration ?

La transpiration est un processus de thermorégulation naturel. Lorsque la température du corps monte au-dessus de la normale, c’est-à-dire 37,2° C, le corps se met en alerte. C’est l’hypothalamus qui orchestre l’ensemble du processus.

L’hypothalamus est en quelque sorte un thermostat. Cette zone située dans le cerveau assure un double rôle : elle contrôle les sécrétions hormonales de la glande hypophyse qui elle-même décide des autres glandes de l’organisme et elle régule l’homéostasie, autrement dit elle veille au maintien des paramètres biologiques de l’organisme. Lorsque le corps est en surchauffe, l’hypothamamus envoie des signaux nerveux aux glandes sudoripares qui sécrètent immédiatement de la sueur. Cette dernière est composée de 99% d’eau pompée dans les réserves de l’organisme et 1% de sels minéraux. Elle est libérée par l’intermédiaire des pores de la peau à la surface de l’épiderme. La sécrétion de sueur en elle-même n’abaisse pas la température corporelle. Le processus thermique intervient du fait de l’évaporation de la vapeur d’eau sur l’épiderme. La sueur est principalement évacuée par les pores de la peau des aisselles, du front, de la plante des pieds, de la paume des mains, de la poitrine et de l’intérieur des cuisses. Chaque montée de chaleur du corps et son inévitable sécrétion de sueur qui en découle doivent être compensées par un regain d’hydratation. Les réserves du corps en eau sont en effet limitées à 2 à 3 litres seulement.

Dérèglement et transpiration excessive

La transpiration étant un phénomène naturel, l’homme ne peut l’éviter. Malheureusement l’humidité générée et les vêtements et chaussures accélèrent la macération et la prolifération des bactéries. L’odeur dégagée par la sueur peut devenir ainsi incommodante. Une simple douche suffit à se débarrasser de cet inconvénient. Là où les choses deviennent plus délicates c’est lorsque le corps se dérègle. La transpiration devient alors excessive et peut handicaper socialement. La transpiration excessive appelée Hyperhidrose est due la plupart du temps à une activité exagérée des glandes sudorales. Le traitement le plus courant pour lutter contre la transpiration excessive consiste à utiliser une lotion d’aluminium héxahydraté à 20% la nuit. Si ce traitement n’arrive pas à régler le problème, la chirurgie des glandes sudoripares devient inévitable.

Le saviez-vous ?

Une activité physique modérée de type footing à une température extérieure raisonnable provoque une perte de sueur d’environ 500 ml par heure. Un marathonien lui peut perdre jusqu’à 2 litres de sueur par heure dans les mêmes conditions climatiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *