Le confort et la sécurité des volets roulants électriques
Le confort et la sécurité des volets roulants électriques

 

Volets battants, volets roulants manuels ou encore volets roulants automatisés, le choix des systèmes de fermeture et de protection de fenêtre reste large. Pourtant, il semble que le volet roulant électrique soit en train de conquérir le marché. Il faut dire que son coût s’est largement démocratisé et qu’il représente aujourd’hui un équipement aussi bien esthétique que pratique.

 

Le volet roulant proprement dit est constitué par le tablier, c’est-à-dire la partie visible qui sert à masquer le jour et qui se compose de lamelles articulées coulissant le long de deux guides latéraux. Quand on le relève, ce tablier s’enroule autour d’un axe appelé arbre, qui contient un moteur tubulaire dans le cas des volets roulants électriques. Car si au départ la majorité des volets roulants étaient manuels, actionnés par tirage direct, par le biais d’une manivelle ou d’une sangle, ils sont aujourd’hui plus généralement équipés de systèmes de commandes électriques. On en trouve deux types : la commande filaire (interrupteur relié au moteur de l’arbre par un fil) et la commande radio (qui commande le moteur par des ondes).

Les volets roulants électriques remplissent parfaitement tous les rôles impartis aux volets classiques, tout en y ajoutant le confort d’une manipulation simplifiée. Ils assurent parfois mieux que les modèles battants leur fonction de protection contre le soleil, d’isolation thermique, de protection de l’intimité du foyer et d’amélioration de la sécurité. Le développement d’une gamme de produits de plus en plus riche permet d’autre part d’améliorer leur intégration esthétique à la construction. Enfin, avec les progrès de la domotique, les systèmes de programmation deviennent particulièrement pratiques et leur apportent une souplesse d’utilisation encore plus importante.

Les avantages du volet roulant…

La mise en œuvre de volets roulants électriques est aujourd’hui la solution la plus prisée dans le bâtiment, que ce soit en construction ou en rénovation. Il existe d’ailleurs deux grandes catégories de volets roulants ; les « traditionnels » et les volets dits « rénovation ». Le volet traditionnel se pose dans l’épaisseur du mur, et il est donc parfaitement intégré à la façade ; c’est la solution la plus recherchée. Mais quand il n’est pas possible de dissimuler l’arbre dans le mur, on a recours aux volets « rénovation » : il s’agit alors d’un coffre posé à l’extérieur de la maison, sur la façade, et dans lequel s’enroule le tablier. Cette solution est bien sur moins esthétique mais elle est aussi moins onéreuse. Il y en a donc pour tous les types de construction et pour toutes les bourses.

Les matières sont d’autre part étudiées pour améliorer le confort des volets roulants. A l’origine, les premières régions d’expansion du volet roulant en France ont été le Nord et l’Est : on a donc privilégié leur capacité d’isolation thermique en utilisant majoritairement le PVC. La qualité de cette matière dans ce domaine est telle que l’équipement en volets roulants PVC donne droit à des réductions d’impôts au titre d’achat de matériaux isolants (ce n’est pas le cas des autres types de volets). Un peu plus tard, en descendant vers le Sud, le volet roulant s’est transformé pour adopter l’aluminium. Plus léger, ce matériau permet de fabriquer des volets de plus grandes dimensions, plus résistants aux tentatives d’intrusions et dans quasiment toutes les couleurs (alors que le PVC ne supporte pas les teintes fortes). Aujourd’hui, en fonction des besoins, on trouve de l’aluminium double paroi (pour conserver les qualités de l’aluminium avec une meilleure isolation), du bois, de l’acier, de l’alu filé… Certains modèles sont aussi étudiés pour une meilleure isolation phonique.

Mais surtout, la grande tendance des volets roulants, c’est de travailler leur esthétisme. Initialement blancs, et d’apparences plastiques, ils développent aujourd’hui des designs, des matières et des coloris de plus en plus variés. Ils permettent donc de construire une façade bien plus harmonieuse qu’auparavant. Grâce à l’acier, ils peuvent revêtir un aspect high-tech pour s’intégrer à une construction neuve, ou au contraire prendre des teintes et des aspects plus traditionnels pour une façade de bâti ancien.

…et les avancées de la domotique

Cela semble une évidence, mais il convient cependant de le rappeler : adopter des volets roulants motorisés, c’est opter pour la simplicité et le confort. Nul besoin d’ouvrir ses fenêtres pour ouvrir ou fermer ses volets (très agréable en hiver), nul besoin de tirer dessus ni de tourner une manivelle : vous appuyez sur un bouton et le tour est joué ! Le summum de la simplicité se trouve d’ailleurs dans les volets roulants électriques équipés de commande radio. Comme il fonctionne par le biais d’ondes radio, le point de commande du volet roulant est totalement indépendant et n’a pas besoin d’être relié au volet. Du coup, on peut regrouper plusieurs volets sur une même commande et même, grâce aux progrès de la domotique, mettre en place des systèmes de programmation. Tous les volets roulants de la maison peuvent être ouverts ou fermés depuis un même boîtier de commande, et vous pouvez par exemple planifier leur ouverture quotidienne à l’heure du réveil.

D’autre part, comme les volets sont le plus souvent mis en mouvement en dehors du champ de vision de l’utilisateur, les fabricants d’automatismes radiocommandés ont mis en place des systèmes de détection électronique d’obstacle. Si la descente du volet est perturbée par un incident, que ce soit un objet sur son chemin ou le tablier qui se bloque, le système arrête le moteur de lui-même, sans intervention humaine.

Enfin, la programmation présente un avantage des plus intéressants contre les risques de cambriolage : la simulation de présence. Si vous les avez programmés, les volets roulants de l’ensemble de la maison peuvent s’ouvrir et se fermer plusieurs fois par jour en votre absence. Ils donnent alors l’illusion d’une présence continue, particulièrement dissuasive pour les rôdeurs mal intentionnés.

Le saviez-vous ?

Certains fabricants se sont rendus compte que beaucoup de propriétaires de maisons de type traditionnel équipaient leurs fenêtres de volets roulants automatisés tout en conservant les anciens volets battants. Ils ont donc eu l’idée de créer des systèmes de motorisation spécialement conçus pour la fermeture et l’ouverture de volets battants. Nul besoin alors de s’équiper en volets roulants, c’est le volet battant qui devient électrique…

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.